Une Ballade dans les moules

le 4 septembre 2018 , par Guillaume NEZOT , 771 vues

En ce dimanche 26, nous pensions profiter de la canicule de ce chaud mois d’Août pour aller se rafraîchir dans un Canyon du VERCORS : Les Moules Marinières

Oui mais voilà ! Au rendez-vous à Botanic Seyssins, il faisait bien…..14°C   :o

Dur dur, mais Rama avait un plan :) Le resto basque de St Guillaume sur notre chemin. 

Une fois un peu plus réchauffé, habillé en tenu néoprène bien moulante et une bonne marche d’approche en descente, nous attaquons les veinules tracées dans la roche avec une eau plutôt fraiche mais pas froide.

EntréeThomas

Après quelques toboggans sympathiques, nous arrivons à la première cascade. Là, mes étudiants en descente de canyon se mettent au travail. Longe au relai, mise en place de la corde, gestion du frottement de la corde, etc… pendant que d’autres s’étonnent de la géologie locale.

 Thomas

Nous trouvons aussi une cascade de 8 ou 9m que Rama équipe hors d’eau et qui semble pouvoir se sauter. Seulement même après le sondage de la vasque, il n’y avait pas beaucoup de volontaires, donc je serai le seul à m’y coller.

 Rama

« Rama, tu fais comme si je n’étais pas là. Tu remballe ton bordel et tu descends, mais tu ne rappelles pas la corde tout de suite. On ne sait jamais, si je me dégonfle, je serai fortement embêté s’il n’y a plus de corde! ».

 Départ du saut de 8m

Finalement, je saute et nous continuons sur un rappel de 17m dans une gorge étroite très jolie.

Cette fois, c’est Thomas qui pose la corde.

Me disant « c’est un mec qui fait de la spéléo, je peux lui faire confiance », je descends donc en le laissant tout seul sur son relai.

 Descente Thomas

Effectivement il descend correctement, rappel la corde et m'annonce « j’ai oublié un mousqueton ! ». Et bah tanpis, on ne peut plus remonter :(

 Descente Thomas

Enfin, un dernier enchaînement d’une petite cascade et un toboggan de 10m que Rama et Thomas se sont font une joie d’équiper.

 Avant dernière cascade

 Dernier tobogganDernier toboggan

Nous finissons alors se canyon, pour aller pique-niquer au soleil. « ouf ça commençait doucement à cailler ! Timing parfait »

Après cet agréable repas dument mérité, un groupe de canyoneurs sortent du sentier d’où nous venions : « Il est à vous le mousqueton ? » …

Avant de rentrer sur Grenoble, nous sommes tout de même repassé au Bar-restaurant du Basque, histoire de boire un coup en terrasse. Nous n’avons pas été déçus du voyage.

Une ambiance pittoresque mélangeant chansons celtiques et chansons payardes nous accueille à bras ouvert. Les piliers que nous avions vus le matin avec leur petit blanc et leur bière étaient d’ailleurs toujours là en ce milieu d’après-midi.

 Au resto basque

Un paquito plus tard et quelques verres modérés, nous revenons finalement à Grenoble.

THE END !