La Pissarde - Encore une formation canyon

le 2 septembre 2018 , par Guillaume NEZOT , 473 vues

Ce dimanche, Guillaume avait décidé de nous emmener au canyon de la Pissarde, canyon qu'il avait judicieusement choisi pour sa topographie propice aux exercices de rappel, ou bien pour son nom truculent si typique de nos montagnes et qui fait fuir les filles. Je ne suis plus bien sûr

Départ

En tout cas nous nous retrouvons à 7 avec un groupe de canyonistes déjà initiés pour certains, voir pratiquants occasionnels, et débutants ou presque pour d'autres. Parfait, ce sera l'occasion de revoir les bases, à commencer par les nœuds. Le papillon alpin va d’ailleurs bien occuper certains d'entre nous. Révision de quelques bases

Préparations

Après avoir enfilé la combinaison et pris 20°C, nous voyons les bases du rappel. Nous pouvons ensuite entrer dans un univers aquatique et minéral d'une beauté et d'une fraîcheur sans pareil en ce mois d'août.

Piotr

Nous enchaînons bien une dizaine de cascades qui font entre quelques mètres et une quinzaine de mètres de hauteur, le tout en faisant bien attention aux petites bêtes vivant planqués sous les cailloux dans l'eau ! Nous progressons en groupe et c'est l'occasion de tous y passer côté technique, de regarder faire les autres, et de se faire remarquer et corriger nos erreurs. Pour qui a déjà fait un peu d'escalade, c'est à la fois nouveau tout en étant un peu familier :

une sorte d'univers parallèle à découvrir.

 Montage

Piotr

Au final, voici les manips que j'ai pu retenir:

- rappel avec le 8 normal et le 8 rapide. l'ajout de frein avec le vertaco et le blocage avec le nœud de mule et un pécheur double

- installation d'un rappel non-débrayable avec un nœud de papillon alpin ou un nœud de Stein

- installation d'un rappel débrayable du haut pour limiter le frottement en coiffant le 8

- sécurisation du rappel depuis le bas en tendant la corde

- installation d'une main courante (avec auto-moulinette)

- installation d'un débrayable du bas avec un 8 au baudrier, en raboutant les cordes Pffiou, c'est déjà pas mal ! Les déviations et autres passages de nœuds ce sera pour la prochaine fois…

 

Ah oui, à propos des bases. Le port du casque c'est bien aussi pour la sécurité. Un groupe que nous croisons pendant notre déjeuner nous fait prendre conscience que ce n'est pas si évident pour tout le monde. Déjeuner

Tout le monde en tout cas ne manque pas d'être émerveillé devant les beautés que nous traversons: sillons impressionnants creusés dans le calcaire, dépôts de calcite sous les cascades donnant l'impression qu'elles se sont fossilisées. Tout ça nous a creusé l'estomac, et nous profitons de notre pic-nic pour siffler les bières et le rosé. Et débriefer bien sûr :-)

 

En espérant que l'été ne se finisse pas trop vite pour une autre sortie !

descente

By Piotr