La Marche Nordique : Présentation

le 28 mars 2018 , par Joelle BIREBENT , 1212 vues

La Marche Nordique (MN) :  où, pourquoi et comment.... ?

OÙ ?

La MN permet se pratique en extérieur sur terrain plat ou vallonné. Ses caractéristiques : C'est une pratique dite sportive car le déplacement est plus rapide qu'en marche normale, mais attention cela ne veut pas dire marche rapide ! Elle se distingue par l'utilisation de bâtons spécifiques qui aident à la propulsion en avant.

POURQUOI ?

Ses bienfaits : La MN permet d'abord de se détendre et de s'aérer. L'utilisation des bâtons oblige à conserver le buste droit avec une ouverture de la cage thoracique : cela permet une oxygénation plus grande jusqu'à 60% plus grande que lors d'une marche classique. De plus l'utilisation des bâtons obligent environ 80 à 90% des muscles du corps à travailler et donc le corps brûle plus de calories que lors d'une randonnée ordinaire... alors perte de poids ? Oui si pratiquée régulièrement et correctement ! Enfin elle ménage les articulations : elle les sollicite moins que lors de courses à pied lors des foulées et la poussée sur les bâtons soulage les articulations d'une partie du poids du corps.

COMMENT ?

Une séance de MN : En règle générale la Marche Nordique se pratique d'une heure et demie à deux heures... au-delà la fatigue est propice à la déconcentration et donc à ne plus faire les bons gestes. Toujours 3 phases : Echauffement, Pratique, Etirement

Echauffement : Environ 15 mn : le but est de préparer progressivement le corps à l'effort (muscles, cœur et articulations). Donc échauffer les muscles qui vont travailler : un bon échauffement évite les claquements et blessures.

Pratique : 1h à 1h30 voire 2h-3h lors d'une sortie Caractéristiques du mouvement : Mouvement de la marche ordinaire dont l'amplitude est augmentée pour gagner en vitesse. Marcher droit en regardant loin devant soi afin d'ouvrir sa cage thoracique et d'améliorer sa respiration. On plante le bâton tour à tour entre les 2 pieds au milieu de son pas en effectuant une poussée en serrant fortement la poignée pour assurer un bon contrôle de l'impulsion. Après celle-ci, lâcher la poignée en ouvrant la main vers l'intérieur. Le bras peut parcourir ainsi toute l'amplitude du balancé sans casser le poignet. Quand le bras revient à l'avant, resserrer la poignée

 

Etirement : Environ 15 mn : le but est de décontracter et assouplir les muscles après l'effort : ne pas négliger cette partie aussi. Terminer par quelques grandes respirations pour un retour au calme.

Vous n'êtes pas autorisé à mettre des commentaires