Basse Ubaye: les blancs étaient bien battus en neige ce week-end

le 5 février 2020 , par Bernard POULIQUEN , 233 vues

Les mardis et mercredi précédents, des chutes de neige de 10 à 20 cm  mais avec un vent de plus de 80 km/h !!! Le bulletin nivo météo annoncait un manteau neigeux avec de nombreuses plaques piégeuses. La météo annonçait une météo chahutée ( une journée de beau temps vendredi puis un  sérieux réchauffement ),Je me doutais que le week-end n'allait pas être simple à gérer.

Tout d'abord , il  fallait trouver une course (peu connue de préférence)   sur la route vers la Basse ubaye et ce vallon sauvage du Laverq: le Champsaur était tout désigné , mais avec risque 4 au-dessus de 2000m , cela devenait pointu....7 volontaires pour ce périple: Benoît, Bernard B, Jacques,Ludovic,Mireille,Pascale.

Vendredi,partis pour le col de Combeau ( versant sud , pas trop haut en altitude ), au départ du village tranquille d'Ancelle , nous remontons le vallon encaissé de la Rouanne.. A Rouanne Haute (1600m), le versant sud est peu enneigé, ce qui conduit à tenter le versant Nord vers le col de Chorges.Beaucoup de neige , tout de suite et nous entendons à 4 reprises le fameux VRAOUM... avec un travail du vent plus on montait.. A 1800m, nous décidons de rebrousser chemin et revenir vers le col de Combeau versant sud. Remontée par une piste puis sur des pentes plus stables et  en neige en cours de transformation. Nous renonçons sous le  col à 150 mètres de dénivelé.Assez bonne neige ,en moquette à poils très longs mais avec un fonds ferme.

Samedi, depuis le petit gîte de Méolans, nous partons vers le col de Terre Blanche. Beau temps clair , nous attaquons dans la forêt,... il faut vraiment attaquer ... quelques conversions raides , car la forêt va se réveler plus dense que prévue.

Image00001

 départ sur la route des Besses vers le col de Terre Blanche, avec une neige déja chamboulée par le redoux d'hier....

Image00002

 

Avant que cela se couvre,vue sur l'Ailette et son couloir à 35° Un objectif futur quand les conditions seront meilleures?.

finalement, on finira le col dans le jour blanc, nous privant d'aller plus haut pour voir le panorama vers les Seolanes. Descente au radar avec plus bas les mélèzes pour se répérer , mais un peu trop dense avec les sapins.  quelques bons moments de poudre déja lourde. Dans ces cas -là, il faut viser les clairières pour avoir un peu de liberté dans ses virages, mais cela se compliquer car la neige est croutée au milieu des clairières ( nuit claire précédente oblige). Ludovic, bon skieur, n'a pas de problème pour skier en croutée, nous autres visons les bords de clairières plus poudreux.

Après un casse crouté au retour, nous sommes 4 à repartir vers la seconde course de la journée: le Pinet. Après une traversée de torrent et 250 mètres de dénivelé,la pluie aura raison de notre enthousiasme. Quelques petites godilles tout de même dans une poudreuse toujours lourde sous le crachin.

Dimanche, nous partons dans le vallon du Laverq, sur une route verglacée avec une image funeste d'un cerf de 2 ans tué et dévoré par les loups sur les bords de la route. La gérante du gite nous avait bien  confirmé que les loups venaient vers Méolans. Image d'une nature sauvage.

Image00007

 

xx

 

Le choix de la course n'a pas été simple entre le manque de neige sous 1500m , les courses déja faites et une fenêtre météo courte le matin: e sera le col 2678m ou la pointe Nord de Vautreuil toute proche .Longue remontée d'une heure trente,du vallon vers le fond du vallon avant de remonter de belles pentes dans une forêt de mélèzes

Image00005

Beaucoup  de neige à Plan Bas (1800m ) dans le fond du  vallon de LAverq

 Image00004

 Traversée de pont demandant prudence. A pied, c'est encore plus délicat et un d'entre nous finira à califourchon .

Nous accédons à l'immense vallon supérieur de l'Estrop.Remontée sous le col dans les nuages qui nous enveloppent progressivement vers 11h30  ( 1h en avance sur les modèles météo), ce qui nous conduit à renoncer encore 150 mètres.Belle descente dans une poudreuse lourde encore une fois.

Week end avec un seul col réussi et 3000m de dénivelé, et encore dans le brouillard...Joli contraste avec le week end précédent dans le queyras. Peu importe finalement , nous nous sommes promenés en montagne à skis, en visant la sécurité. Et comme dans ski de rando, il y a le mot rando....

Merci à tout le groupe qui a participé.

bernard

Image00006

Evénement lié : 2020-01-31 - Dans le vallon de Laverq (Basse vallée de l'Ubaye) 1200m,2.2 ,350m/h,arrhes avt